Enfants : 3/5 ans

L’école, d’abord, elle s’apprivoise !

L’école, d’abord, elle s’apprivoise !

Ayant 2 ans et demi, ils et elles viennent de faire leurs premiers pas à l’école ce 1er septembre. Ce que d’autres feront plus tard, c’est que des entrées en classe d’accueil se profilent tout au long de l’année scolaire (1). Un chamboulement pour ces petits bouts.

 

3/5 ans Développement de l'enfant

Douleurs psychosomatiques : une souffrance à ne pas prendre à la légère

Douleurs psychosomatiques : une souffrance à ne pas prendre à la légère

Que faire quand son enfant répète « J’ai mal au ventre » à longueur de journée, mais qu’aucun médecin n’a pu lui diagnostiquer de maladie ? Qu’est-ce que cela signifie et surtout, comment faire en sorte que son enfant s’apaise ? Entretien avec Jennifer Toussaint, docteure en psychologie et spécialisée en petite enfance.

 

3/5 ans 

Ces moments où on aurait envie de leur tordre le cou

Ces moments où on aurait envie de leur tordre le cou

Sentir l’agressivité monter en soi. Être tellement à bout qu’on aurait envie de crier très fort ou carrément de gifler son enfant. Stop. On respire. On redescend d’un cran et on atterrit en douceur sur les pistes de solutions livrées par nos spécialistes.

 

3/5 ans Développement de l'enfant

Les amitiés maternelles, entre exclusivité et gentille meute

Les amitiés maternelles, entre exclusivité et gentille meute

Vous la visualisez à tous les coups : une bande de parents, réunis devant un bâtiment scolaire à deviser sur les relations amicales tumultueuses de leurs jeunes enfants. Tous les travers y sont passés en revue. Du classique « T’es plus ma copine » à l’exclusivité des relations hypercomplexes : Sophia est la copine d’Alisha, mais Alisha ne jure que par Victor qui, lui, ne s’entend justement pas avec Sophia. Vous êtes perdu·e·s ? Nous aussi. Vite, il est temps de discuter de tout cela avec la psychologue Mireille Pauluis.

 

3/5 ans Santé

« Entrer dans l’univers hospitalier, c’est aussi entrer dans un milieu inhospitalier »

« Entrer dans l’univers hospitalier, c’est aussi entrer dans un milieu inhospitalier »

Les hôpitaux ne sont évidemment pas des lieux que les parents aiment fréquenter. Mais, parfois, c’est un passage obligé pour son enfant, que ce soit pour de simples examens, une opération chirurgicale ou tout autre parcours de soins plus long. Comment préparer son enfant à tout cela et se préparer en tant que parent ? On en parle avec Sylviane Legros, neuropsychiatre et anthropologue de la santé.