6/8 ans

Comment annoncer la mort
d’un proche à son enfant ?

La mort d’un proche fait partie des évènements de la vie que les parents aimeraient ne pas avoir à traverser, ni à devoir annoncer à leurs enfants. Et pourtant, un jour ou l’autre, ils y sont tous contraints. Quelle serait la bonne manière d’annoncer une si mauvaise nouvelle à son enfant ? Le psychologue et psychopédagogue Maurice Johnson Kanyionga nous éclaire à travers cet entretien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Sur le même sujet

5 conseils lecture pour accompagner le deuil

Myriam Monheim et Charlotte Wilputte travaillent en tant que psychologues au sein d’Espace papillon qui propose des travaux de groupes d'échanges pour enfants, ados et adultes autour de la mort d'un proche. Elles nous ont parlé du deuil chez les enfants et de leurs traversées souvent houleuses. Comme nous croyons à la force des images et à la pertinence des mots, voici 5 précieuses lectures à mettre entre les mains de ceux qui restent.

 

Oublier la mort par petites touches

La mort est un processus rectiligne, affirme l’écrivain Daniel Pennac. Admettons. Le deuil, lui, l’est rarement. Comment se débattent enfants et jeunes ados dont l’un des parents est parti ? Et d’ailleurs, comment se poursuit la vie chez ceux qui restent ? Petite « traversée » sous l’expertise de Myriam Monheim et Charlotte Wilputte, psychologues.

 

Pourquoi c’est comme ça ? : un livre qui raconte aux enfants l’histoire de la vie et de la mort

S’il y a bien une épreuve qu’aucun parent ne souhaite traverser, c’est celle de savoir que son enfant va mourir et de devoir le lui annoncer. En 2016, Caroline et son mari voyaient partir leur fils, Sébastien, 6 ans, qui souffrait d’une leucémie rare depuis trois ans. Ils ont dû trouver les mots pour le rassurer et lui permettre de s’en aller le cœur en paix. Des mots que Caroline a fait retranscrire dans un livre.