Vie de parent

Des lieux pour soutenir la parentalité

Dans le numéro du 6 avril, le Ligueur vous parlait de l’initiative « Les Pâtes au Beurre », espace d’accueil et de rencontres destiné aux parents et à leurs enfants implanté dans la commune bruxelloise de Saint-Josse-ten-Noode. L’idée a germé de sonder plus largement ces lieux d’accueil et de rencontres dédiés aux parents.

Des lieux pour soutenir la parentalité

Pourquoi sont-ils importants ? Quelle est leur plus-value dans le panel de plus en plus large de projets en soutien à la parentalité ? Quelles sont leurs spécificités et où sont-ils implantés ? À qui s’adressent-ils ? Toutes ces questions méritaient bien qu’on y consacre un dossier.

Café parent, bébés-rencontre, maison verte… Les appellations sont nombreuses, mais l’objectif reste le même : proposer un lieu où, pendant que les enfants jouent ou socialisent, les parents se rencontrent pour qu’ils puissent s’offrir un sas de décompression, se poser, souffler, échanger ou encore s’informer.

Parce que l’aventure parentale n’est pas toujours un long fleuve tranquille, ces lieux de rencontre sont plus que jamais nécessaires. L’accouchement, les douleurs, l’isolement, les nuits entrecoupées, l’allaitement difficile à mettre en route, les milliards de questionnements des mères et des pères… sont autant de thèmes abordés.

De multiples raisons de fréquentation des lieux

Échanger entre mères et pères des déboires comme des bons plans, voilà ce que cherchent les parents qui poussent la porte de ces lieux. Certains aspirent à rompre leur isolement. D’autres y viennent pour leurs enfants, pour qu’ils apprennent à jouer avec d’autres enfants ou se familiarisent avec le français. D’autres encore sont en quête d’un équipement ou d’un espace extérieur qui fait défaut à leur logement.

Dans notre recherche de lieux pour réaliser un reportage, nous avons découvert que ces espaces de rencontre enfants et parents étaient plus nombreux qu’on ne le pensait. D’après l’Office de la naissance et de l’enfance (ONE), ils sont au nombre de 191, disséminés à Bruxelles et en Wallonie.

Malgré ce florilège, certains parents ne trouvent pas chaussure à leur pied dans l’offre existante et se retrouvent pour créer leur propre lieu. D’autres structures encore ont dessiné une offre destinée aux besoins d’un public bien spécifique, comme la Maison des parents solo qui s’adresse en priorité aux familles monoparentales. Tour d’horizon de ces lieux de passage réunis autour de la même ambition : accueillir l’enfant, le parent et leur relation.

Marie-Flore Pirmez et Clémentine Rasquin

Réglage des cookies