Vie de parent

Élections 2014 : les revendications
de la Ligue des familles

À quelques mois de la triple élection du 25 mai 2014, La Ligue des familles présente son mémorandum 2014 au public. Loin des petits marchandages politiques pour savoir quelle alliance sera aux commandes au lendemain du scrutin, la Ligue des familles a choisi d'interpeller les responsables politiques, futur(e)s élu(e)s et membres de l'opposition, sur la situation des parents d'aujourd'hui, leurs besoins et les mesures à prendre en priorité pour améliorer leur vie au quotidien. La Ligue met sur la table douze revendications concrètes à mettre en route dès la prochaine législature et ose trois propositions ambitieuses qui visent un peu plus loin que les calendriers électoraux.

Élections 2014 : les revendications de la Ligue des familles

Des enjeux

Avec ce mémorandum, la Ligue des familles veut faire passer un message fort : les familles ont changé, leurs besoins ont évolué, les politiques de soutien à la parentalité doivent être renforcées et modernisées. Autrement dit, les parents attendent des réponses concrètes, rapides et audacieuses.
C'est ce que nous proposons à la Ligue des familles avec ce mémorandum qui concerne les trois niveaux d'élection. De manière plus large, nous proposons une modernisation des politiques de soutien à la parentalité pour répondre à six enjeux essentiels.

1. Les parents ont besoin que la conciliation entre leur vie familiale et leur vie professionnelle soit facilitée. Le temps est devenu un besoin social, plus encore pour les parents.

2. Lutter contre la pauvreté infantile doit être une priorité (presque 1 enfant sur 4 vit sous le seuil de pauvreté en Belgique !) et mieux organiser la solidarité pour soulager le poids financier lié au « coût » des enfants. Crucial.

3. Augmenter l'offre de services publics d'accueil de l'enfance (aujourd'hui, 1 enfant sur 5 a la chance d'avoir une place en crèche publique). La priorité ! Et l'école… aller vers un système scolaire qui offre à chaque enfant des chances égales de se développer et qui accompagne les parents, main dans la main, dans l'éducation de leur enfant. Un rêve ?

4. Intégrer l'égalité entre les hommes et les femmes dans toutes les mesures qui soutiennent les familles, sans quoi les inégalités se creusent davantage. Enfin.

5. Renforcer l'offre d'accueil et de services pour les personnes âgées et soutenir les solidarités intrafamiliales. Le vieillissement, le défi pour demain.

6. Garantir le droit à un logement décent et prévoir des solutions de logement adapté aux étapes de vie des parents. Et aussi, des droits à conquérir : pour les familles homoparentales et pour les parents sociaux, ces « nouvelles » familles.

Des réponses concrètes pour améliorer la vie des parents

Six nouveautés pour améliorer la vie des parents :

1. un nouveau système d'allocations familiales, plus adapté à la vie des parents d'aujourd'hui.

2. La création d'un Fonds universel de créances alimentaires, pour lutter contre la pauvreté des familles monoparentales et apaiser les relations entre les ex.

3. Un congé de paternité de 20 jours obligatoire.

4. L'ouverture des droits de filiation aux couples homosexuels.

5. La reconnaissance des beaux-parents et la création d'un statut du parent social. 6. 6. La reconnaissance des aidants proches dans l'accompagnement des personnes en situation de dépendance.

Une urgence : Créer 3 500 places de crèches de qualité par an jusqu'en 2022 et refinancer l'accueil extrascolaire.

Un point délicat : L'école… Faire baisser la facture pour les parents, changer les horaires de la journée et l'alternance des périodes de cours et de congés, soutenir une mixité sociale et créer des places en suffisance !

Une évidence : Le logement. Six mesures concrètes respectivement pour Bruxelles et pour la Wallonie, pour améliorer l'accès à un logement décent des locataires et soutenir l'acquisition pour les familles les plus modestes. Et surtout, penser l'habitat de manière plus globale et y accoler les questions de mobilité et d'offre de services publics à proximité (aménagement du territoire).

De l’ambition :

  • Remettre l'enfant au cœur des politiques d'éducation : créer un ministère unique de l'Éducation préscolaire (0-3 ans), scolaire et extrascolaire.
  • Reconnaître la qualité de parent dans la sécurité sociale : créer une branche « assurance-parenté » pour une meilleure offre de congés.
  • Garantir les moyens d'une politique efficace : créer une instance intergouvernementale des politiques de soutien à la parentalité.
  • Combien de législatures pour y arriver ? Deux ? Trois ? À nos futurs élus d'en faire une priorité.

En campagne

D'ici quelques semaines, nous rencontrerons les présidents de partis politiques, accompagnés de candidats aux élections européennes, régionales et communautaires. Nous leur demanderons de donner leurs priorités par rapport à ces douze mesures et trois propositions.
Rendez-vous dans les prochaines éditions du Ligueur d'avril et de mai pour décortiquer chacune de nos propositions et sur leligueur.be pour connaître les réponses des partis.
D'ici là, la Ligue des familles continue de s'engager, de demander, de revendiquer et de proposer des solutions pour chaque parent.

Delphine Chabbert, directrice des études et de l'action politique

Sur le même sujet

Élections : à parent citoyen, enfant citoyen ?

Dans moins de trois mois, les électeurs sont invités à se présenter aux urnes. Si autrefois le sujet était tabou, la politique fait aujourd’hui partie des discussions quotidiennes de bon nombre de parents, notamment avec leurs enfants pas encore en âge de voter. Denis Langlois, avocat et écrivain, énonce des principes simples pour aider les enfants à devenir des citoyens avertis et engagés.

 

Élections 2014 : la Ligue des familles en action

Suite à la publication de son mémorandum, la Ligue des familles a mis les petits plats dans les grands pour faire entendre ses revendications. Au menu : des rencontres avec les présidents de parti politique, des interviews vidéo, des questions surprises, des chansons (!), des débats près de chez vous, des numéros du Ligueur, de l'actu et des dossiers complets sur le web. De quoi vous rassasier d'informations citoyennes et de débats politiques pour le printemps !

 

Comment renforcer la mixité sociale et le niveau des élèves ?

L’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles ne remplit pas sa fonction d’ascenseur social, selon l'ULB. Pour vaincre les inégalités scolaires et sociales, une piste au programme des différents partis : réformer le tronc commun.