Vie de parent

Et si on imaginait ensemble le monde de nos enfants…

Vous avez beau vous trouver vachement débrouillard avec le web, les réseaux sociaux et toute autre plateforme technologique, vous ne pouvez vous empêcher de jeter un œil, un peu inquiet, sur votre môme en vous interrogeant : quand me dépassera-t-il ? Car, dans le domaine des high-tech, aujourd’hui, c’est déjà demain.

Pour la première fois dans l’Histoire, les enfants sont plus forts que les parents qui se retrouvent désorientés dans un monde où, tous les jours, il y a du neuf en matière de nouvelles technologies. Le rôle de transmission s’inverse, la génération qui suit est l’initiatrice des plus âgés, c'est-à-dire papa et maman. Mais souhaite-t-elle assumer ce rôle ? Pas certain quand on voit nos ados râler sec quand on demande timidement un dépannage. Et même si les plus jeunes sont fiers comme Artaban de vous démontrer tout ce qu’ils savent faire sur l’écran, pas sûr que cela va durer longtemps.

On n’a pas le choix, il faut s’impliquer

Alors ? Alors, il faut prendre son courage à deux mains pour s’intéresser à cette chose qui va toujours plus se globaliser dans notre vie de tous les jours. Pour certains parents, pas besoin de courage, ils ont découvert un terrain où ils se déplacent avec enthousiasme, parallèlement à leurs enfants, ce qui fait un joyeux mixte de générations. Pour d’autres, les technologies manqueraient de poésie et ils rentrent à reculons dans ce nouvel univers qui les englobera, eux et leurs mômes, qu’ils le veuillent ou non.
Alors ? Alors, ne dégoûtons pas nos gosses du monde numérique et laissons-les avancer sur ce territoire encore tout neuf sans tout à fait leur lâcher la main. Car c’est bien là que se joue notre mission de parent. Mais pour la remplir au mieux, il faut savoir ce qui s’y passe, s’y intéresser, apprendre où se méfier… Car si les enfants sont bien plus agiles que leurs parents, les adultes ont quand même une capacité de discrimination qui les aider à mettre en garde les plus jeunes face aux divers dangers du web aussi bien que des réseaux sociaux.
D’accord ! Avec les 16-17 ans et plus, tout est déjà joué ! Il faut donc commencer l’éducation aux nouvelles technologies tôt, très tôt, dès 6-7 ans, éveiller la vigilance des enfants, leur indiquer quand le feu est à l’orange et prêt à passer au rouge… En pensant particulièrement aux filles, surtout quand le passage à Facebook ou toute autre plateforme est imminent (Lire régulièrement nos pages 12-18 ans qui suivent les applis les plus populaires auprès de nos jeunes).

Demain, on ne sait pas trop !

Si, aujourd’hui, beaucoup d’entre vous sont déjà suffisamment au courant des technologies actuelles pour mettre en garde leur enfant, demain reste un grand trou noir. Or, pour pouvoir assumer son rôle de parent qui est d’abord un rôle de garde-fou, il faut savoir ce qui se trame, connaître le terrain pour faire éviter à nos mômes les obstacles, les pièges.

D’où ce dossier où le Ligueur fait d’abord un état des lieux de ce qui existe aujourd’hui, simple petit rappel pour la plupart d’entre vous, même si l’un ou l’autre parent reste dubitatif, si pas carrément opposé au monde technologique. Et ensuite, explore ce qui est déjà fait dans les tiroirs de la Silicon Valley, mais pas encore commercialisé et ce qui va très probablement se faire. Une sorte de passage en revue de ce qui va ou peut se passer… pour vous aider à vous y préparer et à préparer vos enfants ! Pour vous aider à mettre à l’équerre des choses apparemment anodines… mais qui, au fond, ne le sont pas tellement dans cet environnement où le pire croise le meilleur. Et tant pis si ça fait vieux jeu !

Myriam Katz