« J’ai trois enfants et je ne suis pas foutue d’arrêter l’alcool »

« Ne pas tomber dedans ». De classe en classe, Pierrot et Dominique racontent leur histoire. Des années vécues sous l’influence de l’alcool, dont ils ont pu se libérer grâce à l’entraide des Alcooliques anonymes, alias les AA. Tournée scolaire avec deux membres de cette organisation qui, par la force de leur témoignage, invitent les jeunes à se questionner sur leur consommation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Sur le même sujet

Alcool : le premier verre se consomme en famille

Un belge sur dix a une consommation excessive d'alcool, selon une étude de la KCE. Pas évident de parler d’alcool avec ses (grands) enfants, lorsqu'on en consomme soi-même. Pourtant, le dialogue semble nécessaire. Car les jeunes boivent de plus en plus jeunes et multiplient les conduites à risque.

 

Alcools : quand les enfants trinquent

10 % des enfants de ce pays ont des parents alcooliques. Quelle situation pour ces petits ? Deux d’entre eux témoignent sous l’expertise de Magali Crollard, psychologue et responsable du secteur parentalité du centre Alfa, service de santé mentale à Liège.

 

Réglage des cookies