Vie de parent

Jouer… pour bien grandir

Ils couinent, basculent, se déplacent, flottent… ou renvoient à bébé son image. Les hochets, tapis d’activités et autres petits objets mobiles sont les premiers jouets pour attirer le regard et mettre en mouvement les doigts du tout-petit. Des objets qui vont mettre ses cinq sens en éveil puis stimuler sa motricité dès qu’il se mettra à explorer le monde à quatre pattes avant de se mettre debout sur ses deux pieds.

Jouer… pour bien grandir

Baby roller (Edgmont Toys)

Magique, ce petit cylindre en métal joliment coloré que l’on fait rouler sur le sol… et qui revient automatiquement à sa position de départ en roulant en sens inverse. De quoi intriguer et amuser votre petit (et vous aussi !) qui le suivra d’abord du regard. Après avoir stimulé sa vue et son ouïe (il contient un grelot), il développera sa motricité en s’élançant à quatre pattes derrière lui avant d’apprendre, plus tard encore, à le faire rouler tout seul.Dès 6 mois

Un jouet petit budget (autour de 6 €) qui fonctionne grâce à un système de roulements mécaniques. Bien mieux que les jouets à piles qui émettent des lumières mais surtout des bruits qui vous cassent les oreilles : ici, l’enfant est actif puisque c’est lui (ou vous, dans un premier temps) qui l’actionne.

Albert Miroir (Lilliputiens)

Un éléphant en tissu avec une série d’éléments pour développer les cinq sens. Un hochet et des papiers qui bruissent dans les pattes pour l’ouïe. Des tissus de textures différentes pour le toucher. Des couleurs vives et un grand miroir pour la vue. Attention : si dès 6 mois votre bambin est intrigué par les lumières et les mouvements qui s’agitent dans le miroir, ce n’est que vers 2 ans qu’il comprendra que le « copain » qui s’agite devant ses yeux… n’est autre que lui. Dès 6 mois
 
Pratique, cet éléphant peut s’accrocher partout : aux barreaux du parc comme à l’arrière d’un siège en voiture. La marque belge a d’ailleurs pensé à tout : le miroir - particulièrement grand pour un jouet - est amovible, ce qui permet à Albert de filer dans la machine à laver.

Bateau d’activités (Plan Toys)

Un bateau avec animaux et petits personnages. À emporter dans le bain (ou à la plage, l’été prochain) pour goûter à un moment de complicité entre vous et votre bambin. Un jouet qui, dans un premier temps, vous aidera à lui raconter des histoires et à le familiariser avec l’élément aquatique. En grandissant, votre petit s’en servira aussi comme un jeu d’adresse : la canne à pêche permet d’attraper le poisson, la tortue ou la bouée. Dès 10 mois

Un grand classique qui sort du lot par son matériau appelé le Plan Wood, une composition innovante de racines d’hévéa et de déchets de sciure de bois mélangés à de la colle et à des colorants naturels. Peut être mouillé et mis en bouche sans danger. De quoi vous séduire si vous êtes soucieux d’opter pour un produit qui respecte à la fois l’environnement et les droits des travailleurs (thaïlandais) qui le fabriquent.

« Si l’on estime que jouer implique de manipuler de manière volontaire des objets pour en tirer du plaisir, évidemment on dira que bébé ne joue pas ; en revanche, si on adopte une acception plus large, celle de Sigmund Freud ou de Mélanie Klein, on peut dire que le bébé joue au sens où il explore dès les premiers temps de sa vie l’environnement extérieur de son corps.
Il découvre sa bouche, le plaisir qu’il a à suçoter ses doigts, le réconfort qu’il en tire, la faim qui s’apaise un temps. Ces sensations qu’il peut se procurer à lui-même et qu’il a découvertes par hasard, il va essayer, au fur et à mesure que son adresse motrice croît, de les reproduire volontairement. (…)
À partir de 6 mois, l’objet (hochet, ours en peluche, balle en tissu) devient une source de plaisir qui lui permet d’attendre les satisfactions - nourriture, paroles, caresses - prodiguées par sa mère. L’objet avec lequel il joue, la situation qu’il attend ou espère, lui servent peu ou prou de substitut. »
Patrice Huerre dans Place au jeu ! Jouer pour apprendre à vivre (Éd. Nathan).

Anouck Thibaut

Sur le même sujet

Jouer pour apprendre à vivre

(Bonne) tradition oblige ! Voici notre sélection des nouveautés en jeux et jouets, attendue de pied ferme par les magasins qui s’organisent déjà en prévision du rush des parents à l’occasion de la Saint-Nicolas. Comme chaque année, la rédaction s’est transformée en véritable salle de jeux et nos journalistes se sont essayés, sous la férule d’Anouck Thibaut, notre experte en la matière, au nouveau Simon, aux moulages Mako (ô, doux rappel de l’enfance !) ou n’ont pas résisté au charme fou de l’hippo rigolo. À votre tour de partager leurs jeux.

 

Jouer… pour faire comme papa/maman

Ils sont la copie conforme, en miniature, des objets de notre quotidien : dînette, garage, maison et autres poussettes. Incontournables à l’âge de la maternelle, les jouets d’imitation permettent à l’enfant de faire des bonds de géant : en s’inventant des histoires et en endossant un rôle, il va se projeter dans le monde des adultes.

 

Jouer… pour se rassurer

Ils sont d’une extrême douceur pour les doigts et… le cœur de l’enfant : les doudous, peluches et autres poupées le rassurent avant qu’il en adopte un comme confident à qui raconter ses chagrins et ses peurs. Des jouets tendresse à offrir à tout âge, même quand on commence à être grand.

 

Jouer… pour occuper ses mains

Ils se font malaxer, découper, peinturlurer… ou encore retourner dans toutes les positions, avant de déboucher sur l’œuvre du jour ! Les jouets de bricolage et les jeux abstraits exercent tantôt l’habileté des mains, tantôt directement les neurones. Des cadeaux à offrir avec parcimonie : certains enfants en raffolent, d’autres y sont allergiques.

 

Jouer… pour être ensemble

Ils ont la forme de pions ou de cartes et, sous la houlette d’un dé, s’étalent le plus souvent sur un plateau : les jeux de société transportent les enfants dans un univers plus ou moins familier. Des jeux qui développent observation, rapidité, dextérité, mémoire et stratégie. Leur maître-atout : rassembler parent(s) et enfant(s) autour d’une même activité.

 

Jouer… pour comprendre le monde

Ils contiennent panneaux solaires, miroirs, éprouvettes et petits moteurs : de quoi découvrir et comprendre le monde tout en s’amusant. Des jouets à mettre entre les mains des enfants curieux de tout. Et pas seulement des scientifiques en herbe.