Vie de parent

Jouer… pour faire comme papa/maman

Ils sont la copie conforme, en miniature, des objets de notre quotidien : dînette, garage, maison et autres poussettes. Incontournables à l’âge de la maternelle, les jouets d’imitation permettent à l’enfant de faire des bonds de géant : en s’inventant des histoires et en endossant un rôle, il va se projeter dans le monde des adultes.

Jouer… pour faire comme papa/maman

Pet Patrol Peggy (Wow Toys)

Une auto en plastique longue de 15 cm, avec une petite dame en guise de chauffeur et un chien à embarquer à l’arrière du véhicule. Parfait pour développer la motricité. Mais aussi pour imiter le monde des grands en s’inventant des histoires. Celle d’une maman qui part en vacances avec son toutou. Ou d’une vétérinaire venant au secours de l’animal. Dès 2 ans

Le retour dans nos magasins de la marque Wow Toys qui sort du lot pour la robustesse de ses jouets est une bonne nouvelle. Autre atout : pas de piles, mais un mécanisme de friction qui permet à l’enfant de faire facilement avancer le véhicule. Et puisque dans ce dossier, le Ligueur vous invite à casser les clichés sexistes, voilà bien une auto qu’il ne faut pas avoir peur d’offrir à une fillette !

Poussette (Minikane)

Une gamme de poussettes dont la déco sort de l’ordinaire : avec des étoiles ou des pois et même des chats, des cow-boys ou des bolides. Des motifs tantôt modernes, tantôt vintage : il y en a donc pour tous les goûts ! Avec ce jouet, votre enfant emmènera son poupon ou son ours en balade dans le salon ou au parc. Voilà qui lui permettra de se projeter dans le monde des adultes en jouant à la maman ou au papa. En endossant ainsi un rôle, il se met à la place d’une autre personne, ce qui développe sa personnalité. Dès 3 ans

Ah, enfin des poussettes qui ne sont pas roses ! Comme dans la vraie vie, d’ailleurs. Cela mérite d’être souligné, car le monde du jouet a la méchante habitude d’utiliser le rose et le bleu pour cloisonner filles et garçons. Rappelons-le : pour autant qu’il y prenne du plaisir, il n’y a aucun raison d’hésiter à mettre une poussette entre les mains de votre gamin.

Color House(Djeco)

Un classique du jeu d’imitation que la maison de poupée. Celle-ci contient de grandes pièces lumineuses, séparées par de simples cloisons. Sympa pour stimuler le vocabulaire et l’imagination. Avec ce type de jouet, votre enfant singera ses propres situations familiales ou s’en inventera d’autres. L’air de rien, observez votre enfant quand il joue : ces scènes peuvent en dire long sur ce qui se trame dans sa petite tête. Dès 5 ans

Un de nos gros coups de cœur de l’année, tant la marque française est parvenue à revisiter avec brio ce jouet incontournable, mais souvent trop désuet pour séduire les enfants. Imaginée par des architectes, cette maisonnette a un cachet moderne : un simple coup d’œil donne l’impression de pénétrer dans une vraie maison. Les personnages (articulés) sont également modernes et multiculturels. Tandis que les meubles tendent vers l’objet design… tout en restant des jouets. Un produit, on vous prévient, qui a un coût, la maison, les familles et les accessoires étant vendus séparément. Idéal donc pour un cadeau groupé.

Monospace 7 places (Sylvanian Families)

Retour en fanfare dans les rayons en 2014 pour ces figurines nées au Japon et qui - nostalgie pour les parents trentenaires ! - ont fait fureur chez nous dans les années 1990. Elles représentent des animaux (lapins, chats, écureuils, hamsters…) qui vivent comme des humains et habitent dans une maison, roulent en voiture, font leurs courses, vont à l’école, partent en vacances… Facile, donc, pour votre gamin(e) de s’y identifier. Un jouet à classer dans la catégorie des « petits univers » qui poussent à s’inventer des histoires, plus ou moins réelles, donc à développer imagination et vocabulaire. Dès 5 ans

Votre gamin(e) grandit et délaisse progressivement les princesses ou les pirates ? Rien de plus normal : dès 5 ou 6 ans, l’enfant se détourne de ces mondes fantastiques au profit d’univers plus réels comme les animaux et plus particulièrement les chats, très en vogue chez les enfants pour l’instant. Petit bémol avec ce type de jouet : les personnages sont si nombreux… qu’on rêverait d’en faire la collection (les enfants adorent ça) et donc de les posséder tous.

Grande roue avec illumination(Playmobil)

Les années passent et la marque allemande parvient toujours à se renouveler. La preuve avec la gamme Summer Fun qui plonge les gamins dans un univers bien réel dans lequel ils peuvent facilement se projeter : la fête foraine. Avec, comme pièce maîtresse, une grande roue avec ses six nacelles rouges. Un engin qui tourne manuellement avec une manivelle ou toute seule (en s’illuminant) à l’aide d’un moteur électrique, vendu séparément. Dès 6 ans

On aurait pu classer cette nouveauté dans la catégorie Jouer… pour être ensemble et vous inviter ainsi à retomber en enfance en partageant du temps de jeu avec votre marmot : cela va sans doute de soi car, reconnaissons-le, peu nombreux sont les parents qui restent de marbre face à la mine sympathique de ces petits bonshommes bien connus.

Ma manucure créative (Sentosphère)

Un coffret pour se peinturlurer les ongles et se faire jolie comme maman ou la maîtresse et ainsi se rêver déjà Madame ! Avec des vernis de quatre couleurs différentes, des paillettes et même des faux ongles auto-adhésifs. Astuce : tous ces vernis s’en vont directement à l’eau, à l’exception d’un seul qui est waterproof. De quoi permettre à votre fillette de garder ses ongles vernis… pour certaines occasions seulement. Dès 8 ans

Les kits pour se colorer les ongles font un tabac dans les rayons des magasins de jouets cette année. Nous avons choisi de mettre celui-ci en exergue parce qu’il a encore le bon goût de ne pas précipiter nos fillettes dans l’univers des pin-up. Vous êtes contre le vernis à ongles pour les fillettes ? Dites-nous pourquoi via redaction@leligueur.be : nous reviendrons sur le sujet dans un prochain numéro.

« L’enfant répète les gestes qu’il a observés à l’extérieur pour se les approprier, pour les accomplir lui-même par la suite. Et cela commence dès le berceau, lorsque bébé répond au sourire de sa mère. Cette forme d’apprentissage des compétences par l’imitation se poursuit et s’intensifie à partir de 3 ans, alors que l’enfant entre dans la phase dite œdipienne, où il éprouve un vif plaisir à imiter le parent du même sexe, espérant ainsi séduire le parent du sexe opposé. On va faire comme papa ou comme maman pour comprendre ce qui se passe dans leur vie quotidienne, on s’essaie aux gestes des grands. Et, dans le même temps, on joue. On joue à ‘On dirait que’, ‘On ferait comme si’… Bref, on glisse de l’imitation, qui était une première étape, au faire semblant, qui est un pur jeu de fiction. Faire semblant n’est donc pas imiter, mais nécessite que l’enfant ait pu prendre modèle à l’extérieur pour se livrer ensuite à des jeux plus sophistiqués. »
Patrice Huerre dans Place au jeu ! Jouer pour apprendre à vivre (Éd. Nathan).

Anouck Thibaut

JEUX : L’ACTU 2014

Zoomer Dino ou Zoomer Dalmatien. Ou encore Furby ou FurReal Friends. Si ces noms ne vous disent pas grand-chose, ces jouets stars de cette fin 2014 n’ont sans doute pas échappé à votre joyeuse marmaille : peut-être même les a-t-il entourés dans les catalogues espérant les recevoir de la part du grand saint.
Pourtant, pas traces de ces nouveautés dans notre dossier. Le Ligueur serait-il rétif au progrès et à ces jouets-robots ? Nous reconnaissons volontiers qu’ils sont, au premier coup d’œil, séduisants, voire fascinants avec leurs capteurs et même des bribes d’intelligence artificielle.
Mais, au-delà de leur coût et du fait qu’ils sont particulièrement énergivores, ces jouets-robots ne laissent guère de place à l’imagination. Conséquence : votre enfant s’en lassera donc très vite. Autant le savoir.
Par contre, dans ce numéro, nous retenons volontiers certaines nouveautés où la technologie se marie avec bonheur à un jouet classique. De quoi ravir nos enfants qui grandissent à l’ère des écrans.

Sur le même sujet

Jouer pour apprendre à vivre

(Bonne) tradition oblige ! Voici notre sélection des nouveautés en jeux et jouets, attendue de pied ferme par les magasins qui s’organisent déjà en prévision du rush des parents à l’occasion de la Saint-Nicolas. Comme chaque année, la rédaction s’est transformée en véritable salle de jeux et nos journalistes se sont essayés, sous la férule d’Anouck Thibaut, notre experte en la matière, au nouveau Simon, aux moulages Mako (ô, doux rappel de l’enfance !) ou n’ont pas résisté au charme fou de l’hippo rigolo. À votre tour de partager leurs jeux.

 

Jouer… pour bien grandir

Ils couinent, basculent, se déplacent, flottent… ou renvoient à bébé son image. Les hochets, tapis d’activités et autres petits objets mobiles sont les premiers jouets pour attirer le regard et mettre en mouvement les doigts du tout-petit. Des objets qui vont mettre ses cinq sens en éveil puis stimuler sa motricité dès qu’il se mettra à explorer le monde à quatre pattes avant de se mettre debout sur ses deux pieds.

 

Jouer… pour se rassurer

Ils sont d’une extrême douceur pour les doigts et… le cœur de l’enfant : les doudous, peluches et autres poupées le rassurent avant qu’il en adopte un comme confident à qui raconter ses chagrins et ses peurs. Des jouets tendresse à offrir à tout âge, même quand on commence à être grand.

 

Jouer… pour occuper ses mains

Ils se font malaxer, découper, peinturlurer… ou encore retourner dans toutes les positions, avant de déboucher sur l’œuvre du jour ! Les jouets de bricolage et les jeux abstraits exercent tantôt l’habileté des mains, tantôt directement les neurones. Des cadeaux à offrir avec parcimonie : certains enfants en raffolent, d’autres y sont allergiques.

 

Jouer… pour être ensemble

Ils ont la forme de pions ou de cartes et, sous la houlette d’un dé, s’étalent le plus souvent sur un plateau : les jeux de société transportent les enfants dans un univers plus ou moins familier. Des jeux qui développent observation, rapidité, dextérité, mémoire et stratégie. Leur maître-atout : rassembler parent(s) et enfant(s) autour d’une même activité.

 

Jouer… pour comprendre le monde

Ils contiennent panneaux solaires, miroirs, éprouvettes et petits moteurs : de quoi découvrir et comprendre le monde tout en s’amusant. Des jouets à mettre entre les mains des enfants curieux de tout. Et pas seulement des scientifiques en herbe.