Vie de parent

La transmission de grand-mère feuillage

Regardez le sommet de l'arbre, il est de plus en plus feuillu. Eh oui, les arrière-grands-parents sont toujours plus nombreux avec l'espérance de vie qui augmente. Une tendance qui n'est que temporaire puisque l'âge à la naissance du premier enfant, quant à lui, a tendance à reculer. C'est ce qu'a analysé Veronika Kushtanina, sociologue à l'université de Franche-Comté (France). Dans sa thèse, la maître de conférences a dépassé les chiffres pour étudier ce qu'est « l'arrière-grand-parentalité ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Sur le même sujet

Chacun cultive sa relation à l’autre

Et si nous consacrions notre dossier aux grands-parents ? À peine lancée, l’idée enthousiasme tous les membres de la rédaction. Après tout, jamais plus que ces six derniers mois, nous n’avons célébré et chéri le lien entre toutes ces générations qui unit une famille. Pourquoi ? Peut-être parce que le fil intergénérationnel s’est retrouvé malmené et qu’il a fallu cette crise pour réaliser combien on a besoin les un·e·s des autres. Voyons donc comment ces générations se partagent l’arbre.