Vie de parent

Le jeu comme rigolade

Vous ne trouvez pas qu’on en parle presque trop sérieusement de cette sélection de jeux ? On en oublierait presque l’ingrédient essentiel, vous savez, celui pour lequel on chérit tant le fait de jouer. Vous ne voyez pas ? Voyons, rigoler. Encore et encore. Et avec ce qui suit, on vous assure quelques belles marrades.

Le jeu comme rigolade

Taco Chat Bouc Cheese Pizza (Blue Orange)

Dès 8 ans
Répétez-le en boucle, jusqu’à ce que ça devienne entêtant. Taco Chat Bouc Cheese Pizza. Encore. Justement, le but est que vous connaissiez ces cinq mots par cœur et que vous hurliez l’un d’eux quand vous le voyez apparaître jusqu’à vous débarrasser de vos cartes. Aussi redoutable qu’un Dobble. On ne vous cache pas que c’est un de nos coups de cœur.
Pourquoi ils ont aimé
« Rien qu'en découvrant la boîte, j'étais emballée. Un jeu qui ne prend pas de place est toujours utile. Que ça soit pour l'emporter en voyage ou pour le glisser dans un sac quand on va au resto. En plus de son petit format, la boîte est aimantée. Cela nous évitera de perdre des cartes. »
Ce qu’ils en disent
« Hyper facile à comprendre et super addictif. Les enfants y ont joué tous les jours. Bref, je recommande à 100%. Je l'offrirai sans hésiter, même à des enfants dont on ne connaît pas les goûts. Le jeu va devenir culte. »

Cookies addict (Lubee)

Dès 10 ans
Deux petites créatures s’affrontent. Elles se sont échappées de leur zoo pour une quête peu vertueuse : voler un max de cookies. Tout irait dans le meilleur des mondes, si des gardiens ne patrouillaient pas pour ramener les gourmandes dans leurs enclos. Qui aura la plus grosse part du larcin ? Là est l’objectif.
Pourquoi ils ont aimé
« Les enfants ont été super contents d'essayer une nouveauté. En plus, chez nous, on est fan de cookies donc, génial, surtout avec la petite recette à l'intérieur. Au départ, les enfants avaient besoin de nous. Très vite, ils ont bien compris les règles et ont joué seuls. C’est un type de jeu qui peut se jouer en deux-trois parties, donc une petite heure. Les enfants ont adoré le principe de devoir attraper des cookies (miam miam). »
Ce qu’ils en disent
« La seule critique que j’émettrais concerne les pions. Il aurait mieux valu qu’ils soient moins ressemblants. Puis, il y a deux pièces (des pions de remplacement ?) dont on n'a pas trouvé l'utilité et qui ne sont pas mentionnées dans le livret. On ne sait donc pas à quoi elles servent et ça a créé une petite confusion. Autre chose aussi, c'est un jeu qui donne faim ! À offrir aux enfants qui aiment que les parties ne soient pas trop longues. En tout cas, il fait déjà partie de nos jeux préférés. »

Pig Puzzle (Blue Orange)

De 5 ans à 11 ans
Vous le sentez, ce petit vent qui se lève ? Attendez, c’est carrément une bourrasque, oui. Vite, il faut ranger les cochons. Mais, attention, au lac et au loup. Ils vont vous causer bien des soucis.
Pourquoi ils ont aimé
« C’est un vrai jeu de logique, servi dans un univers très rigolo. On sélectionne un défi. Il y en soixante en tout. On crée le plateau de jeu. On place les éléments comme sur le modèle. Et donc le but est de créer un ou plusieurs chemins pour que les cochons puissent se rendre dans leur maison. Chacun y trouve son compte avec la progressivité de la difficulté, ce qui est un atout. Quant à moi, j'ai apprécié le côté pratique du jeu de petit format qu'on emmène partout et auquel l'enfant peut jouer seul, quand il doit s'occuper en déplacement, par exemple. »
Ce qu’ils en disent
« Un petit bémol, le matériel est fort compact et il est difficile pour les petites mains pas toujours habiles de manipuler les ‘cartes chemins’ sans faire bouger tout le trajet déjà posé. Ce qui peut entraîner des frustrations. C’est un vrai jeu de voyage magnétique, comme chez SmartGames qui propose des jeux comparables. »

Mosquito show (the flying games)

Dès 8 ans
La jungle, sa nature luxuriante, sa moiteur et ses… moustiques. Ils sont le centre d’intérêt des deux équipes. L’une, composée d’un caméléon, et l’autre, d’un toucan. Tous sont en quête de nourriture. Leurs plats préférés ? Ces petites bêtes qui piquent. Surtout les dorées. Pour gagner le jeu, il faudra être le premier à en manger neuf ou à bloquer son adversaire.
Pourquoi ils ont aimé
« Nous avons réalisé plusieurs parties de Mosquito show et, à chaque fois, ça plaît beaucoup aux enfants. Les pions ludiques et le principe des moustiques ayant des fonctions différentes, ils ont adoré. La brièveté des parties leur permet de rester concentrés et les motivent à rejouer. En revanche, comme il s'agit d'un jeu de stratégie, il y a toujours un perdant. Le gagnant est celui qui a usé de la meilleure tactique et des meilleurs coups fourrés. Il faut donc gérer la frustration que cela peut engendrer. »
Ce qu’ils en disent
« C'est assez drôle d'entendre les enfants faire un bruit d'aspiration avec leur langue chaque fois que leur caméléon ou leur toucan attrape un moustique : ils se mettent vraiment dans le jeu, ça promet de futures parties de rigolade en perspective. »

Nonsense Family (éditons du hibou)

Dès 6 ans
Voici un jeu où la règle est simple : raconter l’histoire la plus absurde possible pour éviter que le public ne découvre le mot, placé subrepticement. Le tout en une minute. Chers joueurs, chères joueuses, faites chauffer vos cerveaux et vos zygomatiques.
Pourquoi ils ont aimé
« C’est simple, nous n’avons jamais autant ri. Voir ses enfants improviser des histoires et tenter de dissimuler les mots secrets, c’est hilarant. Quelle bonne formule. En plus, comme tout se joue en moins d’une minute, tout le monde participe vite et rentre dans le bain. Je le recommande à tout le monde. »
Ce qu’ils en disent
« C’est à offrir à des enfants timides ou qui ont des difficultés à s’exprimer. Je donne des cours de langue également à des primo-arrivants, je l’utiliserai volontiers pour développer le langage. Il existe aussi une version du jeu (Nonsense classic, ndlr) que j’aimerais bien tester pour animer des soirées entre adultes. »

Ne mange pas la consigne (cat’s family)

De 6 à 12 ans
On ne peut pas reprocher à ce jeu de manquer d’originalité au niveau du nom. Ce qui paraît comme un simple jeu de cartes cache en réalité plusieurs jeux, plusieurs défis et beaucoup, beaucoup de monstres.
Pourquoi ils ont aimé
« J’adore quand les jeux sont plus complexes et fins que ce qu’ils laissent paraître de prime abord. Au premier coup d’œil, on pourrait croire qu’il s’agit de simples jeux. Puis, on se rend compte qu’il y a plusieurs façons de jouer, plusieurs défis. En réalité, tout ce qui est proposé est riche pédagogiquement et travaille la temporalité, la structuration spatiale, le vocabulaire, l'observation, la réflexion, la mémorisation. Il permet de travailler une compétence de différentes manières, c'est excellent pour aider l'enfant à raisonner. Nous avons pris beaucoup de plaisir à jouer aux divers jeux. »
Ce qu’ils en disent
« Ce n'est qu'après avoir lu toutes les règles et joué à tous les jeux que j'ai vu que les règles étaient expliquées sur internet. Elles sont en effet très bien exposées en vidéo. Il aurait peut-être été plus judicieux d'annoncer qu’elles existent au début des consignes écrites. Mais maintenant, les lecteurs et lectrices le savent. »

Yves-Marie Vilain-Lepage

La rigolade, c’est aussi des jouets

C’est sans doute la catégorie pour laquelle il a été le plus difficile de trouver le jouet idéal. De l’inutile, du farfelu, du gadget, etc., ça, il y en a des milliers. Mais un vrai jouet qui déclenche les crises de rires, est-ce que ça existe vraiment ? Alors, on est allé fouiller au fond de notre mémoire et on a trouvé ! C’est - roulements de tambour – les déguisements, évidemment. L’idée derrière, c’est bien que les parents rentrent dans le jeu d’acteur et d’actrice des enfants. Alors, à vous, les histoires les plus folles et les fous rires les plus dingues. Et en plus, vous découvrirez chez les membres de votre tribu combien leur vocabulaire et leur imagination sont bien plus riches que ce que vous pensez.
R. B.