6/8 ans

Parents séparés : il y a l’avant et l’après
pour l’enfant

Quand la cellule familiale éclate, pour l’enfant, c’est son monde qui s’écroule. Comment l’aider à faire face à ses émotions, peurs et questions ? Celles-ci peuvent d’ailleurs surprendre. « Maman, qu’est-ce que tu vas faire toute seule sans moi ? », lance Max, 8 ans et demi, qui se tracasse pour les jours où ils ne seront pas ensemble. « Papa m’aime moins que maman », se convainc Sara, 7 ans et demi, parce que, désormais, elle passe moins de temps avec lui qu’avec elle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Sur le même sujet

Séparation : heureux chez l’autre parent

Un père et une mère se séparent. Peut-être tous deux se sont-ils rendu compte que leur couple était dans une impasse. Ou bien l’un a décidé seul une rupture que l’autre n’imaginait même pas. Blessures, amertume… tous les ingrédients sont là pour faire naître le conflit. Et faire de ses enfants, malgré soi, des objets de chantage. Un piège qu’il est possible d’éviter.

 

Comment vont les ados issus des familles séparées ?

Difficile de comprendre les grands enjeux de la parentalité sans mesurer les interactions parents-enfants, pas vrai ? C’est ce qu’a décortiqué une équipe de recherche de l’UCLouvain. Ici, le focus s’est fait précisément sur les familles séparées et les systèmes de garde. Comment se sentent nos 12-18 ans dans ce contexte chamboulé de la séparation, de la réorganisation, voire parfois de la démerde familiale ?

 

Je veux mon pull qui est chez papa…

Séparation. Divorce. On a essayé, on a épuisé toutes nos ressources, on ne peut plus rester ensemble. Comment aider les enfants à affronter cette épreuve ? « Composez du sur mesure ! », encouragent Claire Wiewauters et Monique van Eyken dans le livre Une semaine chez Papa, une semaine chez Maman. Car aucune solution standard ne saurait être parfaite et immuable.