Vie de parent

Quand les parents deviennent minus
pour mieux appréhender le danger

La Maison des géants, c’est une maison où tout a été agrandi pour que vous vous mettiez dans la peau d’un enfant. Objectif : mieux comprendre les dangers du foyer. Avant d’être visible à Liège à partir du 22 septembre, elle est installée à Courtrai, où le Ligueur est allé pour vous livrer ses impressions en avant-première.

Quand les parents deviennent minus pour mieux appréhender le danger

Le dessus de la table se trouve au-dessus de ma tête. Mais j’arrive à y voir un bol. Dedans, il y a surement quelque chose de très appétissant. J’essaye de le saisir et… badaboum ! Le bol se casse en mille morceaux.

Voilà le genre de situation dans laquelle vos enfants se retrouvent au quotidien et que vous pouvez tester dans la Maison des géants. Cigarette électronique de la taille de votre avant-bras, boîte de médicaments de la taille d’une boîte à chaussures sur la table de nuit, bouteilles de nettoyant aux odeurs appétissantes dans une armoire où je peux me glisser, dosettes de machine à laver qui ressemblent à des bonbons… Non seulement l’exposition vous montre les meubles et objets à hauteur d’enfant - ce qui est ludique - , mais, en plus, elle vous explique à travers leur regard comment ces situations peuvent être interprétées.

« Ça permet vraiment de réaliser comment nos enfants voient notre maison », explique Annelies, maman de Martha, 1 an. Elle a profité d’une excursion d’un jour à Courtrai pour venir visiter l’exposition avec son compagnon.« On a déjà lu pas mal de choses pour avoir une maison la plus sécurisée possible, mais il y a des choses auxquelles on n’a pas encore pensé. Par exemple, les pastilles toilettes qui ressemblent à des bonbons au fond du WC ou encore les produits ménagers et les sacs en plastique sous l’évier à portée de main des enfants. On va changer ça. La différence avec les articles que l’on a lus, c’est qu’on le vit vraiment. Ça paraît grand, surtout dans la cuisine. C’est vraiment un autre point de vue. Ça vaut la peine de vivre ça. »

Ce changement de regard qui passe aussi par la réalité augmentée : des tablettes vous sont distribuées à l’entrée de la maison pour voir les péripéties de votre enfant. Il y a des audioguides aussi. Si vous êtes seul·e, on vous conseille de choisir soit l’un, soit l’autre pour avoir une main libre et parce que les contenus sont parfois similaires.

Des casques de réalité virtuelle

Et si vous en voulez encore, vous pouvez carrément entrer dans la peau d’un enfant via un casque de réalité virtuelle. Pour se déplacer et jouer, vous avez une manette dans chaque main. Lisez bien les consignes avant de rentrer dans ce nouveau monde virtuel car ce n’est pas forcément intuitif si on n’est pas rôdé à ce genre d’exercice. Mais on s’habitue vite et on explore alors virtuellement la même maison que celle de l’exposition mais avec des jeux en plus.

Vous verrez comment des flacons de shampoing peuvent devenir de vrais ingrédients d’une potion magique… à avaler à la fin ? « C’est plutôt bien fait, réagit Gilles, papa, en enlevant son casque de réalité virtuelle. On voit comment tous les objets dangereux peuvent devenir des jeux quand on est un enfant… et on peut jouer avec en se déplaçant dans la maison ».

L’exposition est destinée aux parents, pas aux enfants. Si vous voulez y aller avec votre tribu, on vous conseille d’y aller le samedi ou le mercredi après-midi où les baby-sitters de la Ligue des familles ainsi que des volontaires seront présent·e·s pour les garder pendant que vous faites la visite. Des animations leur seront proposées par la Croix-Rouge. Cette garderie accueille les enfants entre 2 et 12 ans. Pour les tout-petits, vous pouvez les prendre avec vous dans l’expo… ils seront alors les plus minus des minus !

Marie-Laure Mathot

Où et quand visiter la Maison des géants ?

► À Liège, du 22 septembre au 2 octobre dans les Galeries Saint-Lambert,
► À Mouscron, du 16 au 24 octobre au Centr’Expo,
► À Bruxelles, du 10 au 21 novembre à la Basilique de Koekelberg.