Vie de parent

Quand... les parents paient
et que c'est illégal

Des frais illégaux à l’école : jamais dans votre établissement ! Pourtant, chaque année, des parents de tous horizons nous rapportent des faits ahurissants. Certaines écoles y vont de bon cœur. Logo brodé sur vêtements de marque, montagne de photocopies, fournisseurs onéreux... Voyons en un dessin ce que l’école n’a pas le droit de vous demander.
 

Quand... les parents paient et que c'est illégal

    1 sur 5

C’est le nombre de parents concernés par les frais illégaux. Parmi les infractions les plus courantes d’après la Ligue des familles : la vente par l’école du journal de classe, les frais administratifs non précisés ou ceux pour la remise du diplôme ou du bulletin.

► Paiements en liquide

Exit les sommes d’argent quand elles concernent l’inscription de votre enfant à l’école, à un organisme type asbl/amicale, etc., pour un costume de fête scolaire ou encore une collation imposée. Participer aux frais de la page Facebook « les amis de l’école Machin », c’est une aberration. Bonne nouvelle, cette année, les paiements en liquide sont en net recul.

Frais de dossiers

Les frais de dossiers ou les obscures participations au fonctionnement, à l’équipement et à l’encadrement des établissements scolaires sont exclus des frais autorisés. Louer le gymnase d’à-côté pour que les enfants puissent faire du sport, c’est interdit.

Fournitures scolaires

Exit aussi, tout achat de matériel scolaire (un livre d’exercices, des marqueurs, une paire de ciseaux, de la colle…) avec la marque ou le fournisseur imposés. Oui, même la liste bioéthiquekisauvelaplanete.be, si verte soit elle, l’école ne peut vous l’imposer.

Vêtements

L’école ne peut exiger l’achat de vêtements dans un magasin spécifique. Elle ne peut imposer sa propre ligne. Non, le jogging complet de la célèbre marque avec le croco qui dit « J’aime l’école Sainte-Bidule », ça devrait vous mettre la puce à l’oreille.

► Caisse de solidarité

Si belle soit l’idée de la caisse de solidarité, d’une tirelire de classe, d’un compte pour combler les manquements financiers des uns et des autres, comme nous l’avons abordé en page 5, ça reste illégal. Ça peut être le début de débordements que les écoles veulent éviter.

Cuisine, bricolage et déco...

Besoin d’argent pour financer des recettes en tous genres, réaliser un bricolage en classe, redécorer la classe… bien tenté, mais ce n’est pas aux parents de payer. Non, le jour où la classe fait un atelier cuisine italienne et qu’il y a un budget colossal « burrata », si tentante soit-elle, ce n’est pas à vous d’allonger la monnaie.

► Frais de photocopies

Grand débat autour des frais de photocopies. Pour faire simple, ils sont autorisés à partir du secondaire pour un montant maximum de 75 € par année scolaire. Que ce soit dans le secondaire ou le fondamental, des frais peuvent être demandés pour des documents administratifs (copies d'examens, dossiers disciplinaires). Le coût maximum autorisé est fixé à 0,25 € par page A4 .

Yves-Marie Vilain-Lepage

Que faire pour en finir avec ces frais illégaux ?

► Favoriser l’information des parents à propos des frais réclamés. La bonne nouvelle, cette année, c’est qu’un tiers des parents dit connaître la législation concernant les frais. L’information fait donc doucement son chemin.
► Encourager le virement bancaire pour ne plus utiliser les enfants comme transporteurs de fonds.
► Mettre au clair cet entre-deux que sont les frais facultatifs. Ces derniers restent une zone floue où se glissent infractions et irrégularités (abonnements à des revues, achats groupés, frais de participation à des activités facultatives…).
► Après concertation avec l’établissement, si vous souhaitez signaler un abus, n’hésitez pas à vous adresser à l’Administration générale de l’enseignement.

Bon à savoir

Cette année, dès la rentrée, vous trouverez dans le cartable de vos enfants, distribuée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la liste des frais autorisés, interdits et facultatifs, présentée de façon accessible. La Ligue des familles plaide pour un même document pour la diffusion des conditions d’accès aux bourses d’études dans les fardes de tous les élèves du secondaire à Bruxelles et en Wallonie.

Pour aller + loin

FAQ

En cas de doute, retrouvez sur le site de la Ligue des familles toutes les questions liées aux frais scolaires.