Vie de parent

Transports en commun : les 3 choses qu’il faut savoir pour la rentrée

La semaine prochaine, bus, trains, métros et tram vont, à nouveau, accueillir des ribambelles d’écoliers et écolières pour leurs premiers jours d’école. L’occasion de faire le point sur les nouveautés et les particularités de cette rentrée.

Transports en commun : les 3 choses qu’il faut savoir pour la rentrée

Ils et elles sont légion à prendre les transports en commun pour se rendre à l’école. Il n’y a qu’à voir, le matin, les cartables et sacs à dos se presser sur les quais. Il n’y a qu’à entendre les discussions haut perchées s’élever dans les travées de ces ruches mobiles montées sur roues. Choix pratique. Choix écologique. Choix social. Qu’importe. Les transports en commun figurent parmi les acteurs incontournables de la rentrée scolaire. Quelques nouveautés cette année, mais surtout des adaptions dues à l’actualité de ces derniers mois.

Voici en donc, en 3 points, un tour de la situation.

1. Abonnement

C’est la bonne nouvelle de l’année. Elle concerne les élèves qui profitent des services de la Stib. « Depuis le 1er juillet, les abonnements scolaires sont passés de 50 à 12 € par an » rapporte la porte-parole Françoise Ledune. Cette baisse représente une économie importante pour les familles, d’autant qu’une autre mesure avantageuse est conservée. « On garde aussi le même principe que précédemment, les deux premiers abonnements sont payants, à partir du 3ème enfant c’est gratuit ».  

À Bruxelles, la réduction à 12€ concerne les 12-24 ans. En Wallonie, le prix des abonnements diminue aussi, mais pas pour tout le monde. Là ce sont les 18-24 ans qui sont chouchoutés. Pour cette tranche d’âge, les abonnements voient leurs tarifs baisser. Ainsi, un abonnement annuel Next passera de 85€ à un peu plus de 39€. L’abonnement Horizon ? Il chute de 111 € à un peu plus de 51 €. Jusqu'à 12 ans, c'est toujours gratuit. « La réduction qui touche le public des 18-24 vise à montrer à cette tranche d'âge qu'à ce moment de vie où on choisit son mode de transport favori, le TEC est une solution fiable, compétitive », argumente Stéphane Thiery, directeur marketing. Et la tranche 12-18? Prix inchangé mais « les tarifs sont déjà extrêmement bas par rapports à ceux pratiqués pour les adultes » justifie Stéphane Thiery. C'est 132 € pour un Next annuel, 105,60 € en tarif réduit (carte famille nombreuse). 

Notons qu’à la SNCB, là, rien ne bouge. Elisa Roux porte-parole profite néanmoins de notre coup de fil pour insister sur le fait qu’il est grand temps, si ce n’est déjà fait, de penser aux abonnements. « Si c’est un simple réabonnement, précise-t-elle, je souligne qu’on peut le faire on line. C’est super facile à trouver et très simple à faire. »

2. Horaires

Avant d’envoyer la smala rejoindre bus, trains, tram et métros, s’assurer que les horaires n’ont pas été modifiés. Que ce soit au TEC, à la Stib ou à la SNCB, il est facile de consulter les horaires du moment.  

Par ailleurs, suite aux inondations de l’été, certaines perturbations sont encore de mise, notamment, sur différentes lignes (TEC et chemins de fer). Voici notamment le lien vers la page SNCB des adaptations horaires dues à des travaux :  https://www.belgiantrain.be/fr/news/timetable-september.  

Chaque opérateur offre aussi des applications bien utiles qui permettent de bien s'organiser, même lorsque l'imprévu vient bousculer les habitudes. Celle du TEC vient par exemple d'être revue et corrigée, nouveauté digitale qui s'inscrit dans une politique générale d'amélioration de la fameuse expérience client, histoire de « créer une envie de faire le choix du TEC » pour reprendre les mots de Stéphane Thiery.

3. Covid 19

Eh oui, le Covid vient perturber la rentrée scolaire pour la deuxième année consécutive. Résultat, à partir de 12 ans, le masque est obligatoire sur les quais et dans les transports en commun. Les mesures d’actualités sont consultables sur les sites de la SNCB, du TEC et de la Stib.

 

T.D.

Sur le même sujet

Mobilité : parents cherchent souplesse désespérément

À peine publiée, l’enquête de la Ligue des familles sur la mobilité des parents suscite l’intérêt. Alors que les résultats commençaient à se faire connaître hier, Le Soir et RTL s’emparaient déjà de la thématique pour exposer les questionnements que la mobilité suscite au sein des familles. Mais tout d’abord, pourquoi faire le focus sur la mobilité des parents ? Est-elle à ce point différente des autres ?

 

Mobilité familiale : « Du changement dans l’air ! »

Voitures, vélos, transports en commun… chaque famille a ses habitudes pour se déplacer. En mettant tout à l’arrêt, le confinement a même permis à certaines de découvrir les plaisirs d’une mobilité plus douce. Aujourd’hui, les trajets domicile-école-travail ont repris. Avec les mêmes moyens de locomotion ? Tout dépend de la famille et du contexte.

 

Nos 5 vélos cargo préférés

Le vélo cargo, on vous le répète, on mise dessus comme mode de transport préféré des parents depuis de nombreuses années au Ligueur. Nous ne sommes pas surpris donc de l’ampleur qu’il prend dans l’échiquier de la mobilité. Voici en marge de l'infographie dans laquelle on vous livre quelques conseils pratiques, nos 5 cargo préférés.