Vie de parent

Vacances : on se fait une toile ?

Les vacances se préparent, les maillots, les crèmes solaires et les lunettes sont dans les valises. Dans les cinémas aussi, c’est l’effervescence : séances spéciales pour les familles et de beaux films à découvrir sur grands écrans. Poussez la porte de votre cinéma pendant ces congés pour vous évader et passer un agréable moment au frais. Nous vous offrons une sélection de films pétillants qui invitent à la découverte, au voyage et à l’aventure ! Pour plus d’infos, rendez-vous sur cinepilou.be

Vacances : on se fait une toile ?

► Une odyssée magnifique au cœur des fonds marins

Agrippée à un rocher « aussi noir qu’un conduit de cheminée », une escargote de mer mène une vie bien monotone. Un jour, une baleine propose de l’emmener en voyage, une occasion pour elle de réaliser son grand rêve d’évasion. De bancs de coraux chatoyants en sombres grottes marines, les voilà sillonnant les océans remplis de richesses mais aussi de redoutables dangers qu’elles réussiront à vaincre grâce à une belle solidarité…
La Baleine et l’Escargote, un film d’animation de Max Lang et Daniel Snaddon (Grande-Bretagne, 2021, 40’). Dès 4 ans. Sortie le 7 juillet.

►  Pour faire découvrir la poésie de Paris aux tout-petits

Chien Pourri, accompagné de son fidèle compagnon Chaplapla, arpente les rues de Paris la truffe au vent. Même s’il multiplie les catastrophes, il retombe toujours sur ses pattes. Les autres chiens commencent d’ailleurs à trouver ça louche. Chien pourri serait-il doté d’un super pouvoir ?
Chien pourri, la vie à Paris ! de Davy Durand, Vincent Patar et Stéphane Aubier (60’). Dès 4 ans. Sortie le 11 août.

► Entre magie, réconfort et pertinence

Née au cœur de la forêt amazonienne, Ainbo, 13 ans, découvre que son village est menacé de déforestation. Elle se lance dans une aventure haletante pour vaincre des coupeurs d'arbres et des chercheurs d'or avec l’aide de deux guides espiègles et maladroits. Un chouette moment sur le courage, l'amitié et la confiance en soi.
Ainbo, princesse d’Amazonie de Richard Claus (90’). Dès 6 ans. Sortie le 14 juillet.

► Immersion à la ferme

Ce documentaire immersif, envoûtant, émouvant et époustouflant donne à voir l’intimité d’une truie et de ses porcelets, d’une famille de vaches et de quelques poulets, tous élevés pour être mangés. Il réussit un tour de force : faire vivre aux spectateurs et spectatrices la cohabitation avec des animaux de la ferme jusqu’à faire ressentir leurs sensations. L’usage de mots, de la musique et de couleurs aurait dénaturé l’histoire, raison pour laquelle ils ont été laissés de côté pour offrir des images extraordinaires et d’une beauté à couper le souffle. Une réflexion sur notre « humanité » et sur les conséquences de notre consommation de viande, tout en finesse, en amour et en chagrin.
Gunda, de Victor Kossakovsky, produit par Joaquin Phoenix (93’). Dès 8 ans. Sortie le 11 août.

► Grand nord, grands cœurs

Kuessipan est une magnifique adaptation du roman éponyme de Naomi Fontaine, originaire de la communauté innue, où l’histoire prend place. Nord du Québec. Mikuan et Shaniss, deux amies inséparables, grandissent dans une réserve de la communauté innue. Petites, elles se promettent de toujours rester ensemble. Mais à l’aube de leurs 17 ans, leurs aspirations semblent les éloigner : Shaniss fonde une famille, tandis que Mikuan tombe amoureuse d’un Blanc et rêve de quitter cette réserve devenue trop petite pour elle... Un film puissant, parfois dur, écrit avec intelligence, qui illustre bien les turbulences d’une amitié à l’épreuve du temps et la difficulté de l’adolescence. Une immersion dans cette communauté dont on ressort grandi et ébranlé. Les deux actrices principales, au jeu splendide et convaincant, deviennent nos amies et on est triste de les quitter au générique de fin. C’est ça aussi la magie du cinéma !
Kuessipan, de Myriam Verreault (111’). Dès 16 ans. Sortie le 7 juillet.