Violences

Violences conjugales : tous concernés - Thinkstock

Violences conjugales : tous concernés

« Après tout ce qu’on a écrit et voté sur les violences conjugales, je pensais que les choses allaient bouger pour moi. Pas du tout. Toutes ces campagnes, c’est du pipeau. C’est donner de faux espoirs. Tant que les violences ne sont pas avérées, que vous n’avez pas été vitriolée ou eu les dents cassées, vous n’êtes pas reconnue comme victime. Et les violences psychologiques ne sont jamais prises en compte. Je suis furieuse. »

 
 
 
 
 

Réglage des cookies